À quoi faut-il penser pour réaliser une application mobile ?

À quoi faut-il penser pour réaliser une application mobile ?

Tech web
|

Vous avez une idée géniale d’application mobile ? Vous avez besoin d’une application à titre personnel ou pour votre entreprise ? Vous avez sans doutes déjà pensé aux fonctionnalités, ce qui est un bon début. Mais de quels autres éléments faut-il tenir compte pour réaliser une application mobile ? Si vous n’êtes pas tout à fait certain de la réponse à cette question, il semble que vous soyiez au bon endroit ! 

Pourquoi faire une application mobile ?

Voici, pour commencer, quelques critères qui peuvent faire pencher la balance en faveur d'une application mobile :

  • L’utilisation des particularités du smartphone ou de la tablette (la caméra, le GPS ou le Bluetooth par exemple)
  • Le besoin de notifications “push”
  • L’application doit pouvoir être utilisée sans connexion internet
  • Vous souhaitez monétiser votre application en la vendant sur un “store” (App Store, Google Play Store)
  • L’application est un jeu
  • Votre public cible ne maîtrise pas bien internet

Si aucun de ces critères ne vous concerne, alors une application web (pour faire simple : un logiciel disponible via le navigateur web) pourrait vous suffir. Dans le cas contraire, une application mobile semble être le bon choix.

En plus de répondre aux critères ci-dessus, les applications mobiles ont également l'avantage de favoriser la fidélisation des utilisateurs (ou des clients). En effet, une fois que l'application installée sur un appareil, on y accède très facilement avec le racourci et l'on y retourne volontier si elle nous plaît.

Notez que depuis quelques temps, il existe une troisième sorte d’application nommée “Progressive Web App”. Cette dernière est en fait une application web reprenant quelques principes des applications mobiles, comme un système de notifications, le fait de pouvoir l’utiliser via une icône sur son smartphone par exemple, et la possibilité de l’utiliser sans connexion internet une fois le contenu chargé une première fois.

Android et/ou iOS

Windows Phone étant maintenant officiellement désuet, on peut considérer que les deux plateformes majeures restantes sont iOS (iPhone et iPad) et Android (Samsung, Huawei, Sony, ...). Il va donc falloir choisir si vous souhaitez réaliser une application uniquement sur l’un de ces systèmes ou sur les deux. 

Selon des dernières statistiques pour la Suisse de comparis.ch, Android serait en train de reprendre la main avec 55% des appareils contre 41% pour iOS. Le marché restant très partagé, il est cependant généralement recommandé de développer l’application pour ces deux systèmes d’exploitation.

Il y a deux façons de développer une application : Native et Hybride. La seconde (celle privilégiée par karac) permet de développer le code une seule fois pour Android et iOS, ce qui permet de limiter les coûts de développement et de maintenance par rapport à une application dite “Native”.

Bien qu’une application mobile prévue pour smartphone puisse facilement fonctionner sur tablette, l’interface devra probablement être adaptée. Vous devrez donc en tenir compte dans votre budget. Voici, l’évolution des détenteurs de tablettes par rapport aux détenteurs de smartphones en Suisse :

 

graphique tablette ou smartphones

 

Autonome ou dépendante d’un web service ?

Une application mobile peut être entièrement autonome et ne pas utiliser du tout de connexion internet. Dans ce cas, il faudra uniquement développer l’application mobile. Cela fonctionnera pour un calculateur dont aucune donnée de base ne change par exemple, ou pour un jeu totalement indépendant d’internet.

Ce genre d’application n’est en revanche pas adapté si son contenu doit changer régulièrement. Une application dont le but est de délivrer chaque jour des actualités ne pourra pas être entièrement autonome. En effet, il faudra qu’elle puise ses informations sur un site déjà existant (ou une application web), dans lequel un administrateur s’occupe de mettre à jour les actualités. Cela se fait via ce que l’on appelle un web service ou API (“Application Programming Interface”).

Un web service sert à faire l’intermédiaire entre la base de données (qui contient les données que vous souhaitez utiliser dans votre application mobile) et l’application mobile à proprement parler. 

L’application mobile émet une requête au web service lui demandant, par exemple, les 3 dernières actualités. Le web service répond alors en lui envoyant les 3 actualités les plus récentes qu’il trouve dans sa base de données.

 

 schéma communication api

 

Vous l’aurez compris, si le contenu de votre application est susceptible de changer et que vous ne disposez pas déjà d’un web service vous fournissant les informations dont vous avez besoin, il faudra que vous pensiez à en réaliser un.

Comme nous l’avons déjà spécifié, ce dernier ne sera pas obligatoirement visible par n’importe qui. Il est tout à fait possible qu'il ne serve qu’à fournir les informations à l’application mobile et qu'il ne soit donc accessible que par un ou plusieurs administrateur. Dans ce cas, le design de l'interface d'administration pourra rester très basique puisqu’il ne sera accessible que par une poignée d’utilisateurs avertis.

Monétiser son application mobile

Un autre point essentiel est de définir si votre application sera monétisée. Si c’est le cas, il faudra choisir entre des différentes pratiques courantes :

  • Paiement à l’achat de l’application (de moins en moins courant)
  • Achats “in-App” (permet d’accéder à des éléments supplémentaires ou de supprimer les publicités de l’application moyennant une somme d’argent définie)
  • Vendre de l’espace publicitaire dans l’application (conseillé uniquement si vous avez un trafic élevé)

Gestion de comptes utilisateurs

Il faudra également savoir s’il y aura un système de login dans votre application mobile. Cette particularité permet aux utilisateurs ayant des accès (identifiant et mot de passe de se connecter à leur compte sur l'application mobile. 

Des rôles peuvent être déterminés pour chaque compte (éditeur, administrateur, client, etc). Chaque rôle autorise ou interdit l’accès à certaines fonctionnalités ou à certains contenus de l’application mobile.

S’il s’agit, par exemple, d’une application permettant à vos clients de consulter leurs factures en ligne, un tel système sera nécessaire afin que les utilisateurs ne puissent voir que les factures qui les concernent.

A quoi d’autre faut-il penser ?

Quelques autres paramètres méritent d’être analysés. Pensez par exemple à définir les langues dans lesquelles l'application devra être disponible. 

Réfléchissez aussi au design de l’application. Est-il important pour vos utilisateurs ? Pouvez-vous vous contenter d’un design simple ou avez-vous besoin de soigner l’ergonomie et l’esthétique de votre application ?

Pensez également aux fonctionnalités. Ce sont elles qui feront la force de votre application. Réflichissez à la plus-value de chacune d'entre-elle, afin de mettre la priorité sur les plus importantes. Les autres pourront toujours être implémentées par la suite.

Combien coûte une application mobile ?

Le prix d’une application mobile varie bien entendu selon les fonctionnalités souhaitées, mais aussi beaucoup en fonction de tous les points que nous venons de citer. 

Pour vous donner une estimation réaliste, n’hésitez pas à utiliser notre calculateur en ligne.

Conclusion

Un projet d’application mobile, aussi motivant et/ou urgent soit-il, demande réflexion. Bien souvent, les gens ont tendance à penser aux fonctionnalités et ne prêtent pas attention à la structure et au fonctionnement de l’application, qui pourtant sont des paramètres essentiels. 

Alors maintenant que vous savez ce qu’il faut savoir, on ne vous y prendra pas ;) Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre page dédiée aux applications mobiles et à nous contacter directement si besoin à l’adresse info@karac.ch.

Catégories :
Tech web

Tags :
mobile

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook pour ne rien manquer !