Test du Google Home Mini

Test du Google Home Mini

Karac life
Cloche d'abonnement aux notifications | |
  • Recevoir les notifications

karac a testé pour vous le nouvel assistant vocal de Google : le Google Home Mini. Tient-il ses promesses ? Est-il vraiment utile ? La version française est-elle au point ? On vous dit tout dans ce petit test ! 

L'objet

Google Home Mini

Une fois extrait de sa jolie petite boîte cubique, le Google Home Mini se révèle être un bel objet. Un design soigné, sobre, à la Apple, mais façon Google. Une fois enclenché, on découvre les fameux points lumineux, discrets mais visibles, qui s'intègrent à merveille à l'ensemble du dispositif. Un bouton sur le côté permet de couper le microphone. Deux zones tactiles à gauche et à droite des points lumineux permettent de régler le volume sonore. Un volume maximum tout à fait respectable, tout comme la qualité du son qui surprend en bien au vu de la taille de l'objet, bien que n’atteignant pas les performances de son grand-frère. Le Google Home Mini a été conçu pour s'intégrer au mieux à l'habitat. Même si le câble micro USB (curieusement pas USB-C) dont il est dépendant vient quelque peu troubler cette intégration, s'avère concluante (du moins chez karac). 

Google s’était d’abord penché sur un dispositif sans câble avant de se raviser, le jugeant trop énergivore.

Pour commencer à utiliser l'appareil, rien de plus simple . Il suffit de le brancher au secteur, d’installer l’application Google Home et d’y  paramétrer votre dispositif. Cette même application vous permettra de gérer également votre éventuel Chromecast  (dispositif permettant de diffuser de la vidéo, de la musique ou des photos sur un écran tv via un smartphone) et autres enceintes estampillées Google.

L'utilisation

Venons-en au plus important, je veux bien sûr parler de l'utilisation concrète du Google Home Mini. L’assistant vocal pourra notamment vous donner la météo, l’actualité, le cours de vos actions favorites en bourse, les conditions de circulation, vous lire une recette de cuisine, écouter un grand nombre de radios, créer des alarmes, créer un liste de course ou encore contrôler des appareils de domotique (par exemple une ampoule connectée). Bien qu’il soit évidemment possible d’écouter de la musique, nous regrettons le fait qu’un compte Spotifiy Premium soit nécessaire pour rendre ce service exploitable. Pour tester tout cela, nous avons soumis l'appareil à une série de questions que vous pouvez découvrir dans la vidéo ci-dessous :

Notez que dans cette vidéo, nous utilisons en parallèle du Google Home Mini un Chromecast et une ampoule Xiaomi Yeelight (ampoule connectée).

Certaines fonctionnalités ne sont pas encore disponibles en français. Ainsi, la distinction de différentes voix, la fonction de rappels et l'utilisation de l'agenda ne peuvent pas être utilisés pour l'instant. S’il y a fort à parier que tout cela sera corrigé dans un laps de temps assez court, on regrette toutefois qu’il n’existe aucune liste officielle des fonctionnalités disponibles par langue.

Objets connectés compatibles

Un assistant vocal qui peut répondre à des questions, c’est bien. Mais s’il peut en plus interagir avec des objets du quotidien pour nous faciliter la vie, c’est encore mieux. Voici donc une liste de quelques objets connectés compatibles avec le Google Home Mini à l’heure actuelle  :

Attention : les objets qui ne sont pas commercialisés en France sont susceptible de ne pas avoir été implémenté dans Google Assistant et pourraient donc ne pas être utilisable via Google Home / Google Home Mini.

Éclairage :

  • Philips Hue
  • Nanoleaf
  • Xiaomi Yeelight*
  • LIFX Smart Lights*

Haut-parleur :

  • Google Home Max*

Streaming vidéo/audio :

  • Google Chromecast
  • Google Chromecast Audio

Thermostat et air conditionnée :

  • Nest Thermostats*
  • Honeywell Wi-Fi Thermostats*
  • Tado Thermostats / Smart AC Controls*

Prise :

  • TP-link Wi-Fi Smart Plug*
  • Belkin Wemo Insight Smart Plug*
  • Insignia Wi-Fi Smart Plug*

Aspirateur :

  • iRobot Roomba robot vacuums*

Serrure :

  • August Smart Lock*

Divers :

  • Samsung SmartThings*

*pas disponible directement en Suisse

À noter, pour les haut-parleurs, que de nombreux systèmes sont compatibles avec Google Home Mini par l’intermédiaire de Chromecast.

Fonctionnalités spécifiques à la Suisse

Si vous résidez en Suisse, vous vous demandez peut-être où est-ce que l'on s'est procuré le Google Home Mini en Suisse alors qu'il n'est pas sensé y être disponible. Bien que notre exemplaire provienne de France, sachez qu'il est désormais possible d'en obtenir dans les magasins online ou physique les plus connus.

Le fait que les entreprises suisses n'aient pas encore pris le virage des assistants vocaux implique que certaines fonctionnalités très pratiques ne sont pas disponibles pour l'instant dans notre pays. Il vous sera donc impossible d'obtenir des informations liées aux transports publics, comme l'heure du prochain train en direction de Lausanne par exemple.

Fonctionnalités prévues

Bien qu'on ne puisse pas trouver de liste exhaustive des futures fonctionnalités, il est possible de trouver quelques informations à ce sujet en se baladant sur le blog du Google Assistant. Par exemple, une fonction d'interphone vient d'être implémentée dans la version anglaise. À l'heure du repas, les parents d'une famille pourront par exemple appeler leurs enfants via un Google home ou un smartphone pour qu'il viennent manger. Un Google Home Mini situé dans leur chambre leur transmettra le message en direct. Le Google Assistant devrait également élargir son panel en ce qui concerne les divertissements familiaux. En effet, en plus de pouvoir s'amuser avec plus de 50 jeux supplémentaires, les enfants pourront notamment utiliser Google Home pour apprendre de nouvelles choses, pour les aider à faire leurs devoirs, et pour leur raconter des histoires.

Notez que vous pouvez trouver l'actualité du Google Home Mini régulièrement mis à jour dans notre article dédié.

Conclusion

Le Google Home Mini se montre très convaincant en terme de matériel et prometteur en terme de reconnaissance vocale. En pratique toutefois, le nombre réduit d'objets connectés et de services compatibles le cantonnent à une utilisation très occasionnelle. On le sort volontiers pour le montrer à ses amis, mais il retourne rapidement dans son silence. De part son prix très accessible (environ CHF 70.-), il pourrait tout de même bien avoir le mérite de faire avancer la démocratisation des assistants vocaux.

 

Sources

https://www.blog.google/products/assistant/

https://play.google.com/store/apps/details?id=com.google.android.apps.chromecast.app&hl=fr

Catégories :
Karac life

Tags :
Google Android innovation

Vous avez aimé cet article ? Suivez-nous sur Facebook pour ne rien manquer !